Au Pays de Kaline

Au Pays de Kaline

SOULARD

 

 

 

 SOULARD

 

 

 

 

Figure emblématique de notre pays, l'image du soulard endormi sous la boutique ou dans un caniveau fait partie de l'exotisme insulaire. Mais que se passe-t-il donc dans nos tavernes ?
 
 

 

Par pur esprit d'investigation (croix de bois, crois de fer !) j'ai passé une soirée dans une de nos tavernes typiques. Comme il n'était écrit nulle part « Interdit à la gent féminine », je me suis nonchalamment assise sur la chaise en formica rouge pour demander la spécialité du lieu. Comme je m'y attendais, je faisais tache. Il y a peu de visages pâles dans ce genre d'endroit...Et qu'importe qu'il n'y ait pas une seule femme dans le boui-boui, je voulais comprendre pourquoi tant de messieurs rentraient tard à la maison en titubant. Je décidais donc de jouer à la touriste égarée pour comprendre ce qu'il y a de si fantastique dans ces lieux sombres à la déco...la déco...euh...(je ne trouve aucun adjectif assez parlant) ?

 
 


 


 Tout d'abord, ces gajacks soulards sont tout simplement délicieux ! Peut-être ai-je eu de la chance ou alors c'est le tord-boyaux qui révèle aux papilles des saveurs nouvelles qui, vicieusement, poussent à leur tour à consommer liquide ! Le « corne frit », « le foi poule » et les « lalos safran » sont les ingrédients de ce cercle vicieux et agréable qui commence à me faire perdre la notion du temps. Et puis, voir ces hommes attablés à discuter de choses hautement philosophiques (comme d'une scène de film X sur un portable qui passe de main en main) m'a tout à coup ouvert les yeux. C'est en effet beaucoup plus marrant de se biturer avec des compagnons de beuverie que de rentrer chez soi pour voir bobonne et s'occuper de sa famille ! Je vous évite la scène du solo de guitare auquel j'ai eu droit même si « Hotel California » en yogourt m'était dédicacée avec amour : « pour la Californienne » qu'il a dit le monsieur au longs cheveux gras...et je sais qu'il parlait de moi même si son regard semblait flotter entre ma gauche et ma droite. 

 

Le hic de ces rencontres viriles, c'est que ces messieurs n'étaient pas obligés de fonder une famille. Pourquoi épouser une rombière lorsqu'une bouteille fait bien l'affaire ? (J'fais même des rimes) Pourquoi se reproduire lorsque l'on est incapable de s'occuper de ses mioches ?  Certes la reproduction de l'espèce est importante, mais ne vaudrait-il pas mieux pour l'avenir de notre petite île que ces spermatozoïdes avinés ne trouvent jamais le chemin de l'ovule ? Dieu merci, l'ivrogne ne trouve pas toujours le chemin de sa maison. Parfois il s'endort sur sa chaise, parfois au volant...ou tout simplement devant la gargote ou le tavernier l'a gentiment déposé avant de fermer ses portes.
 
Aaaah! N'est-il pas adorable ce monsieur au fond de culotte jauni par l'abus d'alcool et l'incapacité de trouver sa braguette ? Il est là, endormi comme un inoffensif bébé, la bouche grande ouverte, le filet de bave séchée sur le côté et les effluves de sueur et de rhum flottant autour de lui.

 



Mais bientôt il va se réveiller, les poches vides et l'haleine chargée. Il va se diriger tant bien que mal jusqu'à sa case où l'attendent femme et enfants. Et c'est en général à ce moment-là que cette image folklorique s'assombrit. Étonné de ne pas voir sa progéniture et sa bien-aimée se jeter dans ses bras avec le sourire alors qu'un bon repas chaud et une Phoenix l'attendent sur la table, le « mari soulard, mari grand noir » va s'énerver.

 

 

 

Inutile de décrire cette autre tradition mauricienne : la violence conjugale de l'ivrogne. Et, s'il ne cogne pas, on peut aisément imaginer la scène pathétique de cette loque humaine qui grognasse et baragouine les quelques mots que ses trois derniers neurones lui permettent de formuler. Hurlons plutôt après les niaises ou les victimes qui restent à attendre les coups, les injures ou la mauvaise haleine au lieu de prendre une bonne fois pour toutes leur « belna » pour se débarrasser de ces bouses engorgées d'arack.

 


07/09/2011
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 5 autres membres