Au Pays de Kaline

Au Pays de Kaline

Pluie, Tristesse et Colère

Pluie, Tristesse et Colère

 

Quelques heures de pluie, onze familles détruites, tout un peuple meurtri. Et aux "Pourquoi ?" les mêmes réponses des dirigeants de notre pays et de leurs militants obtus : 

 

« Taisez-vous !!! Un peu de respect voyons ! Il faut prier pour les morts ! C'est indécent et facile de critiquer le gouvernement ! God...Please God ! »

 

Ce qui est indécent c'est d'utiliser les morts pour faire taire la révolte et l'incompréhension légitimes des citoyens.

 

Respecter les victimes c'est pointer du doigt les problèmes pour ENFIN les RÉSOUDRE et qu'un tel drame ne se reproduise pas.

 

Ce qui est facile c'est d'utiliser le mot "God" la larme à l'oeil. Ce mot ne sert à rien dans la bouche de certaines personnes (techniques habituelles des hommes qui se moquent pas mal de ce Dieu justement), sinon à fuir leurs responsabilités et se servir des croyances religieuses pour mieux manipuler le peuple.

 

Il est facile de dire "Pa mwa ha, li ha!" en parlant de Dame Nature, mais dans la situation actuelle, ce n'est pas la Nature qui est le bourreau ! C'est l'être humain qui détruit cette Nature avec amateurisme, incompétence et un orgueil démesuré.

 

Il use de mots tels que "développement" et "Île Durable" pour couillonner le brave peuple.

Mais la Nature elle, on ne la couillonne pas !

 

Alors, au lieu de détourner le sens des mots, d'utiliser des mots creux, de salir les mots pour endormir le peuple et culpabiliser ceux qui veulent des actes et non des bavardages d'irresponsables mégalomanes :

 

Acceptez avec humilité et sincérité que vous avez foiré la charge qui vous incombe après un vote démocratique ! Prenez vos responsabilités !

Soyez enfin dignes et AGISSEZ pour le bien de TOUS (ce pour quoi vous avez été élus), pas pour sauver vos fesses ou les prochaines élections !

 

À lire :

Le blog Maurice derrière la carte postale

//mauricederrierelacartepostale.blogspot.co.uk/2013/04/maurice-coupable-de-son-aveuglement.html

 

 

 
 

 Le Message d'un citoyen mauricien (Jayeen Jhuboo) sur la page Facebook de Navin Ramgoolam avant qu'il ne soit censuré 

M. Le Premier Ministre,

Ne serait-il pas juste, vu l’état de mécontentement grandissant de son peuple, que le Premier Ministre Mauricien, élu par ce peuple, et POUR ce peuple, remette en question ses actions passées et ai la décence de juger objectivement les résultats des dites actions? Les problèmes lies aux infrastructures sont une évidence constatée par plusieurs experts en la matière, et vous n’en êtes pas un. Vous avez brandit une photo du Ruisseau du Pouce au Parlement, montrant que celui-ci n’a pas débordé ; effectivement, l’obstruction du Ruisseau a fait que l’eau a débordé ailleurs ; sur les routes… dans les centres commerciaux… dans les parkings… dans les maisons et dans la vie des mauriciens… Faire la politique de l’autruche ne réglera pas ces problèmes qui menacent, encore et toujours, la vie de vos concitoyens…
Ne serait-il pas bon que les membres de votre gouvernement, porteurs des rêves et de la confiance du peuple mauricien se sente un tant soit peu responsables de leurs actes et sachent accepter les conséquences qui en découlent? Mr Baichoo a failli dans son mandat de Ministre des Infrastructures Publiques, malgré les centaines de millions de nos Roupies qui ont été récemment « investies »… La mise en place, soit dite en passant, d’une commission d’enquête pour statuer de l’utilisation des deniers de l’Etat semble être de mise. Mais là n’est pas le fond du problème ; l’incapacité d’un ministre à accomplir sa tâche est le réel problème, et la solution, ce Ministre n’ayant certainement plus la confiance du Peuple Mauricien, est on ne peut plus évidente…
Ne serait-il pas sain, que le Peuple Mauricien se rappelle, enfin, qu’il dispose du pouvoir, que dis-je du pouvoir, du DROIT CONSTITUTIONNEL, de révoquer, à tout moment, le mandat qu’il a accordé à un Premier Ministre et a son Gouvernement, si la légitimité de ce gouvernement est mise à mal… Le Chef d’Etat de tout pays ne gouverne qu’avec l’appui de la majorité de son Peuple ; disposez-vous encore de cette majorité? La lenteur d’exécution des projets mis en place par votre gouvernement (5 années pour mettre en place la commission MID en est un exemple flagrant), l’absence de cohésion de ces derniers avec vos actions (CT Power et octroi de droits de pêche, mesures en en totale opposition avec les schemes a) et b) de Maurice Ile Durable….), les droits fondamentaux des travailleurs mis en péril, vos déclarations publiques à la limite du communalisme, les scandales autour des biens de l’Etat, ou même de vos proches, les dissensions qui commencent à poindre au niveau de votre coalition gouvernementale, j’en passe et des meilleurs ; tout ceci a profondément émaillé la confiance que le « Peuple Admirable » vous avait accordée. Devant l’ampleur du problème, il est évident que vous ne pouvez demeurer au pouvoir et agir au nom des citoyens mauriciens sans vous assurer, par des élections générales anticipées, que vous bénéficiez toujours de cette confiance ; agissez en Chef d’Etat, et rendez au peuple son droit de décider s’il vous juge toujours apte à lui offrir un avenir plus sûr, au sein d’une nation plus unie…

Un citoyen comme un autre.

 

 

 

La lettre de Marie Danielle Selvon,
Politicienne, avocate stagiaire au barreau de l’île Maurice, diplômée en droit, pratique du droit, psychologie et marketing.

 


 

 

Sur la page Facebook de Radio One

 

Après les émotions et le traumatisme liés aux événements de ce samedi noir survenu à l'île Maurice, j'ai visionné sur le net des vidéo, des commentaires, des arguments face au drame.
Voici le début de ma réflexion et conclusion en faisant le tri dans ce souk d'information continu:
Bilan humain 11 morts
Des dizaines de blessés
Des centaines de victimes...et une indicible colère et révolte face au gouvernement.
J'ai appris que le Anil Bachoo tant décrié était à son poste depuis plus de 10 ans!!! Oui 10 ans au même poste de ministre des infrastructures publics...je crains que l'épisode de samedi ne soit qu'une partie de la face cachée de l'iceberg...on le donne en pâture à la vindicte populaire mais qui donc l'a élu démocratiquement? Si ce n'est nous, pauvre de nous...
Le service météo tant décrié ne possède pas de radar car le dernier en date est en panne et n'a jamais été remplacé....certains ont comparé à juste titre que le prix du radar équivalait à la dépense faite lors de la célébration de la fête de l'indépendance...c'est dire si ce type de comparaison ne nous donne que des envies de monter au créneau et crier notre révolte. Des paillettes, du spectacle certes mais au détriment des priorités de la sécurité des citoyens...mais voyons soyons raisonnable...adulte et responsable, le peuple aurait su humblement misé sur la priorité et non ce show off offert aux autorités indiennes invités à participer à la fête. Même Ségolène Royale en visite dite 'privée', nous aurait soutenu dans notre démarche.
J'ai aussi compris qu'a leur manière chaque mauricien sans avoir un diplôme d'ingénieur ou de technocrate, muni uniquement du bons sens et d'une logique à toute épreuve nous confirme que ce système de drains était inexistant ou inadéquat à quelque chose prés. Il faut dire que personnellement je n'ai pas compris grand chose à part ceci, si on bouche une source d'eau, Mère nature reprends vite ces droits et se fiche de savoir si avec notre compas on a supposément bien calculé notre coup.
J'ai compris aussi que tel un retour de boomerang dans la tête, le m'sieur Dulthuman et ces acolytes ont dû vivre avec leur karma une drôle de situation...Ile Maurice O Mère patrie unie, solidaire, réunie comme une seule force, un seul homme ce samedi à l'heure du drame, au lendemain et les jours suivants...diviser les mauriciens oh non m'sieur allez chanter ailleurs votre idéologie.
Mais une question se pose sans entrer dans la polémique ou en tous cas un tout petit peu sur la pointe des pieds et de mes hauts talons...
Où etait il nos politiciens élus grâce à nos voix, notre dévouement? Mais où étaient ils donc? Certains se sont réfugiés dans un mutisme à la limite de l'indécence, d'autres se répandaient dans les media pour échanger leurs peines à haute voix ou se justifier derrière des pseudo lamentations en rejettant la faute à un changement climatique mondial...
Avouant le, nous aurions pu non pas les pardonner mais les regarder non plus comme des pestiférés, si au moins UN, mais UN seul aurait admis une faute, une négligence, un manquement dans leur gouvernement, mais non, rien, nada, niet, zéro calebasse. 
Le mea culpa du jour vient de Jérome Cahuzac, homme politique français ( ex ministre du Budget de Hollande) qui a avoué et demandé pardon publiquement car rongeait par la culpabilité et le mensonge. Il faut dire que le travail sans faille et courageux des journalistes de Mediapart ont été exemplaire pour dénoncer au plus haut sommet de l'Etat le manquement au devoir et de la transparence. Imaginer un ministre du Budget qui gère les finances publics et qui a un compte en Suisse...le verdict est tombé: mis en examen pour blanchiment de fraudes fiscales.
L'exemple vient toujours d'en haut, on nous le bassine tout petit via l'éducation parental et scolaire... Qu'ont ils fait nos hommes politiques mauriciens, amnésie temporaire ou volontaire?
J'enrage quand je vois des hommes politiques, des 'fils de...'rasés de prés, chaussures italiennes, costume sur mesure, brushing du jour, lunette de soleil version semi star Boolywood, venir à l'écoute du petit peuple mais avec une nuée de journalistes ou photographes épiant ou buvant la moindre parole, les laissant dans leur rôle d'intouchable.
Mais FOUTOUR, envoyez valser vos chaussures, retrousser vos manches, laisser tomber les masques messieurs, montrez nous qui vous êtes vraiment...une pelle, un sourire des muscles, un pardon, voilà ce que l'on souhaitait...et encore plus serait Noël avant Noël.
Alors oui ne vous étonnez pas si le peuple se révolte et ne baissera plus l'échine face à vos simulacres et vos courbettes.
J'en veux pour preuve, Jameel Peerally. L'homme qui suscite admiration ou ricanerie. Est-il si utopique de vouloir redresser son pays et offrir jour après jour son temps, son énergie à dénoncer les incohérences du système au pouvoir et ses négligences. Il ne demande qu'une chose du concret et de l'action. Lui se veut visionnaire et vous?
Au début, j'ai observé sa démarche avec scepticisme je dois l'avouer. Est-il en mal de notoriété? C'est quoi ces manif avec des opérations coup de poing? Il délivre des messages forts, violents voir difficiles...mais n'est ce pas de celà après tout que nous avons besoin? Un homme qui livre bataille sur tous les fronts? drogue, corruption, No to coal, discrimination...qui lève le doigt, qui va dans la rue? Qui tel un Robin des Bois des temps modernes nous demande d'AGIR? On peut aimer ou ne pas apprécier l'homme, on peut ou non ne pas adhérer à la manière de faire du groupe Azir Moris. Mais son courzge nous force le respect ainsi que celui de son équipe et de son dévouement.
Une autre grand homme, un ami, qui livre son combat au cancer depuis quelques années à travers des marches, m'a scotché lors de ces deux posts publié sur facebook, 'La Marche du crabe' de Franck Hardy. je vous invite à le lire car elles sont pleins de sagesse, de sérénité et de justesse.
Un autre homme encore un, celui là est de taille, Monsieur le Premier ministre, oui vous. Vous, 'fils du Père de la nation'...'fils de...'qui êtes vous vraiment? Sans avoir fait psy, là sans insulte aucune de ma part, nous sommes face à un cas de schyzophrénie.
Il est PM, homme de pouvoir mais en coulisse il se fait mener la braguette par une Mata Hari des temps modernes, il a selon les sources officielles mais non officieuses, un diplôme de médecin donc logiquement une tendance au dévouement, au don de soi, à la générosité...pourquoi nous regarde t-il toujours de haut avec arrogance alors qu'il n’exerce ce métier de Premier ministre et non de médecin que sur son nom de famille? Je soupçonne qu'il a des complexes cachés car je ne vois en lui aucunement un homme épanoui, son sourire sarcastique, ses rires gras et son opulence à cracher son destin fait de bric et de brac à la face du monde relève un cas de pathologie avancé.
Sinon oui et non le monde tourne toujours à l'endroit...cela dépend où on se positionne et sans avoir la phobie du vertige : positivons.
Il nous reste pas grand chose après les larmes de colère, de tristesse, de révolte...mais il reste NOUS. Construisons ensemble notre avenir, sans l'indifférence qui prolifère dans ce monde moderne...Agir et Réagir est une forme de vie, alors bonjour la vie.
PS. J'aimerai abuser et rajouter suite à ce long très long billet d'humeur, que certains journalistes et ils sont nombreux, radio et presse écrite dois-je le préciser, ont eu un rôle majeur face à ces événements. Les hommes et les femmes de l'ombre, les associations et les anonymes. MERCI


 

 

 

 

 

 



03/04/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 5 autres membres