Au Pays de Kaline

Au Pays de Kaline

IVG (suite)

 

 

IVG : quel est votre profil ?

 

 

Je tiens à partager ce blog :

 

//blog.jevaisbienmerci.net/

 

 

et faire rire ceux qui, comme moi, sont adeptes de l'humour noir.

 

 

 

 

Posted on 1 février 2012 by Les filles des 343

 

  

L’expression « IVG de confort » ressort régu­liè­re­ment dans les médias, ou dans la bouche de porte-paroles de certains partis politiques … Rappelons que « IVG » signifie Interruption VOLONTAIRE de grossesse. Il s’agit donc de l’interruption d’une grossesse sur décision de la femme concernée… et non pas « sur décision [jugée acceptable par autrui] de la femme concernée ».

 

  

 

Répétons-le, puisque visi­ble­ment il est néces­saire de le faire… les femmes ne sont pas des abru­ties irres­pon­sables. Lorsqu’une femme prend la déci­sion de ne pas pour­suivre sa gros­sesse, sa déci­sion lui appar­tient et doit être respectée.

Si l’on juge les femmes inca­pables de prendre cette déci­sion, si on les prend pour des imbé­ciles qui avortent sans réflé­chir… alors pour­quoi ne pas établir un ques­tion­naire à l’entrée des centres IVG du type :

Bien­ve­nue, espèce d’idiote irresponsable,

Vous avez demandé à inter­rompre votre gros­sesse… Veuillez nous pré­ci­ser quel type d’IVG vous demandez :

 

1. une IVG de confort : le locataire à l’intérieur prend trop de place, les nau­sées vous gênent, vous n’avez pas envie d’avoir d’enfant, vous êtes un monstre d’irresponsabilité et d’égoïsme.

= l’acte ne vous sera pas rem­boursé ET vous serez tondue.

 

2. une IVG de contra­cep­tion : c’est votre moyen habi­tuel de contra­cep­tion, étour­die comme vous êtes, vous n’avez pas réa­lisé encore que prendre un contra­cep­tif est moins contrai­gnant que d’avorter régu­liè­re­ment (vous êtes lente), vous êtes un monstre d’irresponsabilité et d’égoïsme.

= l’acte ne vous sera pas rem­boursé ET vous serez fla­gel­lée en place publique avec un écri­teau « je suis trop stu­pide pour prendre la pilule ».

 

3. une IVG de plai­sir : vous êtes maso­chiste, vous aimez souf­frir (ça tombe bien, vous êtes née avec le bon sexe), vous êtes un monstre d’irresponsabilité et d’égoïsme.

= l’acte ne vous sera pas rem­boursé ET vous serez déchue de votre natio­na­lité fran­çaise (la fla­gel­la­tion vous ravirait).

 

4. une IVG de flemme : vous ne vou­liez pas aller bos­ser aujourd’hui, vous êtes — comme les béné­fi­ciaires du RSA — le « can­cer » de notre société, vous êtes un monstre d’irresponsabilité et d’égoïsme.

= l’acte ne vous sera pas rem­boursé ET vous serez contrainte à tra­vailler gra­tui­te­ment pour la Patrie.

 

5. une IVG pré­ven­tive  : vous êtes hypo­con­driaque et per­sua­dée que tout élément qui gran­dit en vous est une mala­die qui ne dit pas son nom, vous êtes un monstre d’irresponsabilité et d’égoïsme.

= l’acte ne vous sera pas rem­boursé ET tous vos exa­mens médi­caux futurs ne vous seront plus rem­bour­sés désormais.

 

6. une IVG fashion-victim : vous venez d’acheter une jupe en 34 et il est hors de ques­tion de ne pas pou­voir la por­ter dans 2 mois, vous êtes un monstre d’irresponsabilité et d’égoïsme.

= l’acte ne vous sera pas rem­boursé ET vous serez condam­née à faire une taille 36 (hor­reur et dam­na­tion), à por­ter un serre-tête en velours et un gilet à bou­ton doré pen­dant le reste de votre vie.

 

7. une IVG face­book : vous n’avez pas de vie, ça vous fera quelque chose à racon­ter, vous êtes un monstre d’irresponsabilité et d’égoïsme.

= l’acte ne vous sera pas rem­boursé ET votre connexion Inter­net sera bloquée

 

 

RE-REMARQUE !!!

 

 ATTENTION : 

La très grande majorité des interruptions de grossesse se fait dans les premières 5 à 10 semaines d'aménorrhée (correspondant à 3 à 8 semaines de développement embryonnaire). Pour faire appel aux émotions et semer la confusion, les adversaires de l'avortement aiment présenter des images de foetus bien plus développés, fortement agrandies, souvent avec une indication erronée de l'âge du foetus.

 

QUELQUES NOTIONS

  • Avant la nidation de l'ovule dans la matrice, on parle d'ovule fécondé ou de zygote, blastocyste.
  • Le stade suivant est celui de l'embryon (jusqu'à 8 à 10 semaines après la fécondation).
  • Après, on parle de foetus.
  • Du point de vue médical, la durée de la grossesse (semaines d'aménorrhée) se calcule à partir du 1er jour de la dernière menstruation.
  • Par contre, la fécondation n'a lieu qu'environ 14 jours plus tard.
  • Dans le régime du délai, les 12 semaines d'aménorrhée concernent donc un foetus de 10 semaines au maximum (selon le droit Suisse. En France, le délai est de 14 semaines, le foetus a donc 12 semaines au maximum).
  • Du point de vue du droit pénal, la grossesse commence à la nidation, lorsque l'ovule fécondé s'est fixé dans la matrice, c'est-à-dire 7-14 jours après la fécondation. Les contraceptifs empêchant la nidation (stérilet, pilule "du lendemain", contraception d'urgence) ne sont donc pas des abortifs.

     

  • Le droit pénal ne parle d'enfant qu'à partir de la naissance.

La biologie nous permet aujourd'hui de décrire ce qui se passe exactement dans les différents stades du développement de l'embryon. Par contre, quelles sont les caractéristiques qui font l'homme, la personne humaine, quelle est la valeur morale de la vie embryonnaire en comparaison avec d'autres valeurs, ce sont là des questions éthiques et philosophiques auxquelles la science ne peut répondre.

 FAITS BIOLOGIQUES

Il n'est pas possible de définir le moment précis où commencerait la "vie humaine", car il s'agit d'un processus. La vie ne commence pas à un certain moment, elle est donnée de génération en génération. Chaque ovule fécondable et chaque spermatozoïde est vivant et "humain". Ils contiennent chacun la moitié des chromosomes et des caractères héréditaires d'un futur embryon. Chacune de ces cellules est unique en so

 

n genre et se distingue génétiquement de tous les autres ovules et spermatozoïdes.

Lors de la fécondation, deux gamètes génétiquement uniques s’unissent. Ce processus dure 24 heures. Ensuite l’ovule fécondé commence à se diviser. Le nouveau génome ne devient actif qu'au stade de 4 à 8 cellules, c'est-à-dire au cours des 2-3 jours suivants.

Au début, les cellules du blastocyste (embryon au tout premier stade du développement) sont encore indifférenciées, „totipotentes". L’on ne peut pas encore déterminer quelles cellules formeront l’embryon proprement dit et lesquelles donneront le placenta. Jusqu’au 5ème jour, 60% des blastocystes s'atrophient spontanément et sont éliminés lors de la menstruation. Personne ne parlerait alors de la mort de "personnes".

Dès le 6ème jour, l’ovule fécondé commence à se fixer dans l’utérus (nidation). Le 14ème jour, ce processus est terminé. La formation de jumeaux est possible jusqu’à ce moment-là. C'est-à-dire que deux ou plusieurs individus peuvent se développer à partir d'un seul matériel génétique. C'est maintenant que commence la période embryonnaire proprem

 

ent dite (4e à la 8e semaine).

Les premiers organes commencent à se former dès la 3ème semaine. Une circulation sanguine rudimentaire fonctionne trois semaines après la fécondation. C'est dès le 23ème jour env. qu'apparaissent les premières contractions de l'ébauche cardiaque. Après huit semaines (dix semaines après la dernière menstruation, tous les organes existent à l’état rudimentaire, toutefois ils sont encore loin de pouvoir fonctionner. Les poumons notamment sont incapables de fonctionner avant 20 semaines, même avec la ventilation artificielle un prématuré ne peut donc pas survivre avant. A partir de la 9ème semaine, le stade foetal commence.

A partir de 22 semaines de grossesse (20 semaines après la fécondation), un prématuré a une chance minime de survie en dehors du corps de la femme, grâce à l'emploi des techniques médicales les plus pointues. Pour les prématurés de moins de 28 semaines, il reste cependant un risque de 25% que l'enfant souffre de lésions graves et irréversibles.

LE DÉVELOPPEMENT DU CERVEAU

Au début de la 4ème semaine après la fécondation, le tube neural (ébauche rudimentaire du système nerveux) se ferme, étape préliminaire du développement du cerveau et de la moelle épinière. Les premiers neurones (cellules du cerveau) se forment à la fin de la 4ème semaine. Dès le 33ème jour, on constate un développement différencié de la moelle épinière et du cerveau.

C’est entre le 2ème et le 5ème mois que la formation de neurones atteint son maximum; elle s’achève quelques mois après la naissance. Après leur apparition, certains neurones cheminent pendant des semaines jusqu’à leur point de destination. La formation et le cheminement des neurones provoque la croissance rapide du cerveau pendant les premiers mois de la grossesse.

La première ébauche du cortex (écorce cérébrale, substance grise recouvrant le cerveau) apparaît après six semaines. Peu à peu se développe le système nerveux. Autour de la 9ème semaine, les neurones commencent à former des synapses, c.à.d. un réseau de communication, des connexions entre les cellules du cerveau. Sans cette liaison, le cerveau ne peut transmettre aucune information.

 

FAUX: "Des ondes cérébrales sont mesurables dès la 6ème semaine"

Chaque cellule vivante, par exemple les cellules hépatiques, produisent des oscillations électriques qui ne sont toutefois pas comparables aux ondes régulières du cerveau. Celles-ci ne font leur apparition qu'au 6ème mois de grossesse.
cf. Brain_Waves.htm (anglais)

LE DÉVELOPPEMENT DE LA SENSIBILITÉ À LA DOULEUR

FAUX: "Dès la 7e semaine, l'embryon peut ressentir la douleur"

Dès la 8ème semaine après la fécondation, des irritations peuvent provoquer des mouvements réflexes de l’embryon. A 18 semaines, on a observé des réactions hormonales du stress. Les réactions ou les perceptions conscientes (perception de la douleur par exemple) sont toutefois impossibles avant la 24ème semaine, l’écorce cérébrale foetale (cortex) n’étant pas fonctionnelle avant. Il n'existe pas non plus d'ondes cérébrales régulières avant ce stade du développement.

Pour qu’il y ait potentialité d'une perception quelconque, il faut qu’il existe un minimum de cellules du cerveau dans le cortex, que ces cellules aient atteint un certain stade de développement et qu’un certain nombre de synapses (connexions entre les cellules) se soient formées. Entre la 24ème et la 30ème semaine, on observe un développement très rapide des synapses.

"Le cervelet n’atteint sa configuration finale qu’au 7ème mois. L’enveloppe (myélinisation) de la moelle épinière et du cerveau ne commence à se former qu’entre la 20ème et la 40ème semaine de grossesse. Ces développements du système nerveux doivent exister pour que le foetus perçoive la douleur" (Déclaration de la société de gynécologie américaine). "L’écorce cérébrale n’est pas fonctionnelle avant la 26ème semaine. En tout cas, il est inexact de parler d’une «perception» ou d’une «réaction consciente» du foetus." (Maria Fitzgerald, prof. de neurobiologie, Londres).

Pour que le foetus puisse percevoir ou avoir conscience de la douleur, il faut que l'information sensorielle puisse être transférée vers le thalamus et le cortex cérébral. Ce n'est pas possible avant la 24ème semaine. L'absence de connexions dans le cortex signifie que la perception de la douleur n'est pas possible avant 24 semaines. Report of the Royal College of Obstetricians and Gynaecologists, London, 2010

 

 

 

   

 

 

 



07/03/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 5 autres membres